Pour une double empathie, celle pour nos clients mais également celle pour nos collaborateurs

Nos métiers de salle sont depuis bien longtemps adultes. Il est et doit être loin le temps ou le maitre d’hôtel apparaissait rigide, lisant une partition bien dictée. Dépassé le sommelier qui visait la vente du flacon le plus cher et encore plus le temps ou le  commis de salle posait simplement une assiette sans chercher le pourquoi du comment.

Aujourd’hui, nous devons offrir du sur mesure, du fait maison, une sorte de haute couture de la restauration, faire de nos établissements des maisons de rêve, ou le temps s’arrête et ou le client savoure chaque instant s’offrant un vrai moment de vie.

C’est là ou rentre en compte la notion d’empathie, L’empathie : c’est aller encore plus loin dans les attentes du client, de dépasser nos métiers de poseurs d’assiettes et de verseurs de vins pour devenir de véritables hôtes pleinement dévouer au bonheur et à l’épanouissement de nos convives .

Et tout cela passe par beaucoup d’écoute, d’attentions marquées mais également par une entière dévotion aux clients. S’adapter à chaque table, chaque service unique et faire du repas une fête et un moment privilégié. « Le bonheur est dans le restaurant !!! »

L’empathie pour ma part, dans une vision plus technique, en tant que directeur de restaurant, c’est aussi un autre volet du quotidien.

Celui d’être pleinement présent pour ses collaborateurs. L’équipe de salle au restaurant Lasserre, comporte plus de 30 collaborateurs et chacun d’entre eux mérite une écoute et une attention particulière.

Tout simplement, car aux mêmes titres que les clients : ils sont uniques, ils ont leurs attentes et leurs besoins au quotidien que je me dois d’écouter et de satisfaire pour qu’ils puissent ensuite donner le meilleur d’eux-mêmes et que cela en découle vers le client.

Antoine Pétrus
Directeur du Restaurant Lasserre

Meilleur Ouvrier de France Sommellerie 2011

www.antoinepetrus.fr