Étiquettes

Dan Leclaire Gil Galasso

Gil Galasso… L’homme ne laisse pas indifférent. Meilleur Ouvrier de France maître d’hôtel, maître du service et des arts de la table 2003, Champion du monde des maîtres d’hôtel 2009, il continue d’enseigner, de partager et naturellement de faire évoluer son métier.

Il a choisi d’être dans l’action et offre au final un regard étonnant sur le métier de Maître d’Hôtel. Pour cela, il n’hésite pas à le rapprocher du monde du spectacle.

Le service est un spectacle rodé où la prestance fait la prestation

Un parallèle osé ? Non ! Une étonnante proximité…

Le service est un spectacle rodé où la prestance fait la prestation, où l’élocution permet le conseil, où la gestuelle, le charisme, le savoir-faire confortent le bon moment passé au restaurant. Maîtres d’hôtel, chefs de rang et commis vont et viennent alors selon un scénario bien précis.

À la manière du spectacle, le service est le fruit d’un travail maitrisé, de répétitions, d’erreurs évitées ou rangées au rayon des souvenirs.

Qui pense restaurant pense cuisine ! Pourtant, c’est bien en salle que se produit la rencontre entre le produit fini et le client.

La rencontre commence ici, l’émotion aussi !

Naturellement, cela n’enlève rien au talent et au savoir-faire des chefs. Voilà pourquoi parfois, à la fin des repas, clous du spectacle, ils entrent souvent en scène et viennent en salle à la rencontre de leurs clients, acteurs gourmands et spectacteurs gourmets.

En cela, la magie d’un restaurant opère … Le service, lui est affaire de talents, de sincérité.

On ne ment pas à un client. Si l’on ne connaît pas la pièce, le client le ressent. Si l’on est mauvais acteur, il ne nous sifflera pas mais s’enfuira dans un tête à tête ennuyeux passant à côté des arts de la table.

Le client est roi ! On en oublierait presque que c’est justement dans les cours des rois de France que sont nés les premiers maîtres d’hôtel. Ecuyer, Grand Échanson, Grand Chambellan furent alors leurs noms … A l’époque déjà, le repas était un spectacle !

Expert en la matière, Gil Galasso se fait chasseur de tendances. Il partage avec nous son regard novateur sur le métier même de maître d’hôtel.

Il sait que si le restaurant est l’écrin et le repas le chef d’œuvre, l’alchimie n’opère que si à chaque moment, un geste, une pensée, un mot, un conseil, un regard apportent du liant et créent du lien avec chaque tablée,  naturellement différente l’une de l’autre…

Partager le goût de l’émotion

Pourquoi diable a-t-il proposé au magicien, à l’illusioniste que je suis de participer au site http://www.maitre-d-hotel.com ?

Sans doute parce qu’il sait que si j’aime à jouer avec les illusions, j’aime la réalité d’une belle table dans un bel endroit.

Sans doute parce qu’il sait que si j’aime l’art de la magie, je ne résiste justement à l’alchimie de bons mets…

Sans doute surtout par ce qu’il sait que si j’aime l’émotion, j’aime, comme lui, créer celle qui marque les esprits et qui permet de capter l’attention et de produire un souvenir durable.

… comme par magie !

La magie a-t-elle sa place dans un restaurant ? Oui, tant le lieu est magique. Oui, tant les casseroles des chefs ressemblent aux chapeaux des magiciens. On y place des ingrédients, ils en ressortent transformés … comme par magie !

Vient alors l’art de la mise en valeur …

Magicien et maître d’hôtel, la rencontre

De la maîtrise de leurs arts respectifs, magicien et maître d’hôtel gagnent se découvrir, à partager, à échanger.

Acteurs d’un spectacle alchimique, ils savent reconnaître leurs clients, ils savent comprendre leurs attentes. Professionnels, ils aiment à ce que tout soit parfait, à ce que le client se sente à la fois à part, en confiance et mis discrètement à l’honneur.

Comment ne pas faire là le parallèle entre la création d’une ambiance particulière et une mise en bouche savoureuse ? Magicien et maître d’hôtel tissant ainsi un lien particulier avec leurs clients et initiant un enchainement de surprises, de bons moments et de petits plaisirs.

Là, entre illusion, mentalisme et professionnalisme, on pourrait même imaginer un maître d’hôtel confier au magicien le soin de deviner la commande d’un client  comme on retrouve une carte au milieu d’autres…

On imagine le regard étonné du client, le sourire du maître d’hôtel… Tout cela est possible, il suffit de le vouloir.

Plus que jamais, le service est propice à toutes les émotions. Gil Galasso le revisite et le partage avec nous. Tout cela parce qu’il aime son métier !

Amour, partage … Nous tenons là finalement la clé des bons moments et des beaux services.

Pour réussir un service, un spectacle, il faut, au-delà d’une maîtrise technique aimer le client, aimer son métier et partager tout cela avec chacune des tables.

Donner du plaisir, semer de l’émotion, c’est assurément la certitude de récolter du respect, de l’estime et au final de permettre à chaque client de partir avec un souvenir fort, une envie de revenir et la fierté de promouvoir autour de lui le lieu dans lequel ce moment a pu se dérouler.

Dan LECLAIRE

mind event

http://danleclaire.eklablog.com/