Cet article est lié à l’histoire des maîtres d’hôtels, du service et des arts de la table, cliquez ici

« Jeanne était sobre dans le boire et le manger. Il ne sortait de sa bouche que de bonnes paroles servant pour l’édification et le bon exemple. Elle était très chaste. Jamais je n’ai ouï qu’un homme eût été avec elle la nuit. Loin de là, la nuit elle avait avec soi une femme couchant en sa chambre. Elle se confessait souvent, vaquait assidûment à l’oraison, entendait chaque jour la messe et faisait des communions fréquentes. Elle ne souffrait pas qu’on proférât devant elle des paroles vilaines ou des blasphèmes, et elle montrait par ses discours et par ses actes combien elle avait de telles choses en horreur. Je ne sais rien de plus« .

Publicités